Cette pièce est enregistrée dans mon premier disque en solitaire Believer.

« Cri multiple qui peu à peu s’oxyde et se dématérialise. Ses résonances acérées, au doux parfum de l’acide, convergent vers l’infini de l’immobilité » (Christophe Havel, 1991)

Joan Martí-Frasquier, saxophone baryton

Enregistré au MBG Studio / Vidéo de JuandesAFINAdo Produccions